if(typeof window !== 'undefined' && window.location.hostname === "fr.sailgp.com") { }

Bermuda Sail Grand Prix presented by Hamilton Princess | Le plein de confiance

15 MAY 2022News
Tags:
  • France

Le premier Sail Grand Prix de la saison 3 s’achève aux Bermudes avec la victoire du bateau australien piloté par Tom Slingsby, vainqueur des deux premières saisons. Les Canadiens font une entrée remarquée dans le championnat en décrochant leur premier podium derrière les Britanniques de Ben Ainslie, deuxièmes. Menés par Quentin Delapierre, les Français ont montré une belle progression en signant deux courses aux avant-postes hier. Une disqualification au départ de la première course du jour a anéanti leurs chances d’accéder à la finale de ce Bermuda Sail Grand Prix qu’ils terminent en 8e position. Mais le France SailGP Team, passé du mode observation au mode attaque, a fait le plein de confiance en vue de la suite de la saison.

Une flotte plus compacte, plus de bateaux sur les lignes de départ, plus de monde aux passages des marques de parcours, des coups tactiques à tous les bords, des classements qui bougent dans tous les sens tant le niveau est élevé… La saison 3 de SailGP a bel et bien commencé sur les eaux turquoise des Bermudes dans une légère brise de 12 à 14 nœuds qui a permis aux neuf catamarans F50 volants, dotés de leur aile de 24m et de leurs grands foils, d’assurer un joli spectacle.

Les Français pénalisés pour une prise de risque trop importante

Après une journée excitante en jouant aux avant-postes sur deux des trois courses disputées hier, les Français ont commencé cette seconde journée avec une prise de risque trop importante en forçant le passage aux Britanniques sur la ligne de départ, ce qui leur a valu une disqualification. « Je suis très déçu de cette première manche, c’est mon premier “black flag”, regrette Quentin Delapierre qui avoue être passé à deux doigts de la collision. J’ai voulu prendre des risques mais ce n’est pas passé du tout. Je suis même assez heureux que Ben (Ainslie) ait réussi à m’éviter pour qu’on ne prenne pas de points de pénalité. »

A l’exercice délicat du maintien du vol et de la concentration maximale, les Danois de Nicolai Sehested, en tête une bonne partie de la première course du jour (course 4), s’en sont plutôt bien sortis aujourd’hui avec deux manches de troisièmes et terminent au pied du podium de ce Bermuda Sail Grand Prix. Menés par Peter Burling, ce sont les Néo-Zélandais qui se sont imposés sur cette course 4, devant les Espagnols de Jordi Xammar.

L’apprentissage continue pour le France SailGP Team

Les Australiens de Tom Slingsby, discrets hier et sur la première course du jour - mais sans fausse note -, ont lâché les chevaux avec un départ parfait pour remporter la dernière course en flotte et confirmer leur place en finale face aux Anglais de Ben Ainslie et aux Canadiens menés par Phil Robertson. Les Français, certainement échaudés d’avoir payé le prix fort de leur prise de risque, sont partis légèrement en retrait sur ce cinquième départ et ont été à la bagarre avec les Néo-Zélandais une bonne partie de la manche qu’ils terminent à la huitième place devant les Espagnols qui ferment la marche. « Je continue d’apprendre, ajoute le pilote tricolore. Maintenant on regarde devant nous à Chicago et on sera au taquet pour faire mieux. Je suis content de la dynamique de l’équipe. Nous étions en bonne position ce matin au classement général, ça m’embête d’avoir fait une erreur pareille sur la première manche. »

Les Australiens l’emportent aux Bermudes !

Vainqueurs des deux premières saisons de SailGP, les Australiens ont encore frappé fort aujourd’hui sur le stade nautique de Great Sound. Après un départ de finale au coude à coude avec les Canadiens, Tom Slingsby et son équipe ont passé la première marque de parcours en tête, comme pour annoncer la couleur. Partis en retrait, les Britanniques ont rattrapé leur retard en jouant les bonnes variations de vent à l’opposé de leurs concurrents sur le plan d’eau, et ont fini par s’emparer de la deuxième place de cette finale à trois, devant les Canadiens. Sans une seule erreur de manœuvre à bord de leur F50 qu’ils mènent avec une aisance insolente au-dessus de l’eau, les Australiens se sont donc imposés aux Bermudes en remportant le premier Sail Grand Prix de cette nouvelle saison SailGP qui tient déjà toutes ses promesses. Prochain rendez-vous pour la flotte des neuf catamarans F50 ultra rapides les 18 et 19 juin à Chicago pour le United States Sail Grand Prix.

Rolex Logo White (Presenting Partner)

NEAR Logo White - Global PartnerOracle Logo White (Global Partner)Cognizant Logo White (Official Partner)Kuehne+Nagel Logo White (Official Partner)