• Shop
FRA flag

Premier jour de course : survivre !

20 JUNE 2019News
Tags:
  • France

A retenir sur cette première journée :

  • Des conditions extrêmes pour ce premier jour de course à New-York avec de fortes rafales et des vents changeants
  • Chavirage de l'équipe GBR et un chavirage manqué de peu pour les français
  • Un premier podium de manche pour l'équipe tricolore

Survivre et rester à l’endroit, tels étaient les mots d’ordre ce vendredi pour le lancement du troisième acte de SailGP au cœur de New-York. Une journée très éprouvante pour les équipages qui ont eu des sueurs froides dans un vent totalement perturbé par les immeubles, à bord de bateaux parfois difficilement contrôlables. Malgré une grosse frayeur à l’entame, Billy et son groupe s’en sortent plutôt bien à l’issue de cette folle journée : un premier podium de manche et 4emes à 1 point des Chinois.

Après une semaine new yorkaise passée sous la pluie battante et avec seulement quelques demi-journées d’entraînement sur le plan d’eau de la « grosse pomme », les six équipes de SailGP s’attendaient à une entrée en piste musclée ce vendredi. Ils n’ont pas été déçus. Les Anglais ont d’abord chaviré à l’entraînement, peu de temps avant le lancement des régates. Pas de blessé mais des dégâts matériels sur l’aile, privant les Britanniques de ce premier jour de compétition.

A la limite du chavirage…
Les Français ne sont pas passés loin de subir le même sort ! Auteur d’un bon départ dans la première manche du jour, le F50 bleu – blanc –rouge manque de chavirer à son tour dans une survente sur le bord de reaching. Billy et ses hommes ont ensuite mis du temps à remettre le bateau en route et à se remettre de leurs émotions…
Cette première régate sur l’Hudson remportée avec un tour d’avance par les Australiens, a pris le visage d’un grand cirque. Dans cette arène ceinturée d’immenses buildings, on a vu le vent passer subitement de 10 à 25 nœuds, des bateaux sur la tranche, en limite d’adhérence sur leur foil ou arrêtés et dérivants dans le courant. Et des écarts énormes entre les concurrents. Visages tendus, mâchoires serrées et regards acérés, les barreurs et les contrôleurs de vol ont dû redoubler de concentration et de vigilance pour éviter les sorties de route.

Un bilan encourageant
Secoués par leur petite frayeur du début, les Français ont navigué sur la défensive. Avant de reprendre du poil de la bête dans le deuxième round: très beau départ lancé en tête, ils enroulent la première marque en pole position et finissent sur une place de troisièmes après moult rebondissements, au sens propre comme au figuré.

Fatigue ou appréhension ? La dernière course sera menée prudemment.
Les wincheurs, eux, terminent exténués à force d’avoir régulé sans cesse les immenses ailes rigides. Au final, Billy, Marie, Matthieu, Olivier et Nicolas clôturent la journée en 4e position à un point du podium : un bilan comptable positif dans ces circonstances.

Ce soir, les manutentions des F50 se termineront tard sur le tarmac de SailGP.
Navigants et équipes techniques seront comme New-York, la ville qui ne dort jamais.
Les grands débriefings attendront demain (samedi) matin, journée de finale de cet acte plein d’intensité.

Classement provisoire après trois manches :

New York SailGP 2019 Leaderboard

Rolex Website Logo
PositionTeamHelmPtsPosTeamHelmPts
1Japan flag iconJapan
Nathan OutteridgeNathan Outteridge
49
2Australia flag iconAustralia
Tom SlingsbyTom Slingsby
45
3United States flag iconUnited States
Rome KirbyRome Kirby
37
4China flag iconChina
Phil RobertsonPhil Robertson
33
5France flag iconFrance
Billy BessonBilly Besson
32
6Great Britain flag iconGreat Britain
Dylan FletcherDylan Fletcher
27

Programme samedi 22 juin :
2 manches puis la finale à partir de 17H10 heure locale (23H10 HF) à suivre sur CANAL+SPORT en DIFFÉRÉ à partir de 23h45 (heure Paris).
Hélène Cougoule, journaliste, commentera les régates en direct avec Thierry Fouchier en consultant.